Janvier à Printemps de Bourges 2015

.

Voici quelques mois désormais sans articles (septembre quand même)…

La fin d’année 2014 et le début 2015 ont été axé sur le travail sur la sortie de l’album enregistré en Septembre/Octobre. Partant de pas grand chose, j’avais des idées et surtout des envies précises : réunir les informations nécessaires, contacter les gens voulus, discuter, décider, planifier… A tout niveau du projet, musical, « administratif »… Et tout cela prend un certain temps. Aujourd’hui des choses se finalisent, des contrats sont signés, des dates définitives se choisissent… Mais j’y reviendrai plus tard…

Ici, j’aimerais vous parler du Printemps de Bourges 2015.

Dans ces mois de travail, un des piliers essentiels pour l’évolution du projet était la mise en place scénique avec des musiciens.
Comment mettre sur scène l’album enregistré en studio…? Cette question en engendre beaucoup d’autres. Le but final était, pour moi, d’arriver à un juste milieu entre être peu sur scène (pour proposer la formation dans le plus d’endroits possibles), et être dans une idée mélodique du jeu.

J’ai pensé à des musiciens polyvalents, capables de jouer plusieurs instruments. Je me suis donc entouré de:
Julien : Batterie/Clavier/Choeurs/Guitare/Basse (batteur de Courir les Rues et Enosense)
Cécile : Basse/Guitare/Choeurs

Nous avons fait 3 sessions de répétitions en janvier, février, mars à Paris, à la Fleury Goutte d’Or.

Photos:

Nos 1ers concerts en trio étaient donc au Printemps de Bourges. Deux concerts étaient programmés le 24 et le 27 avril. Vous retrouverez pas mal de photos sur ce lien Facebook, en voici quelques unes :

Vidéos :

La 1ere s’appelle « Pour que mon coeur ». La seconde, « Ma vie » est un slam sur lequel je ne souhaite pas fixer une musique en particulier. Sur l’album c’est très court, avec une musique d’ambiance.
En live, pour garder un effet de surprise pour les musiciens, pour moi, de sortir du « cadre », je pars sur quelque chose et les autres me suivent… Parfois cela fonctionne comme un instant unique, parfois cela se ressemble… Mais cela sera toujours un peu particulier, court ou long… A vous d’en juger, mais sur celle-ci je me suis senti bien…

 

Lors de ce concert, j’ai également eu la chance que Guillaume Ledoux, des Blankass, accepte de venir chanter une chanson avec moi… Ce fut encore une fois un vrai plaisir…

Alors la question finale pourrait être : Alors c’était bien ce Printemps ?

Oui, il était bien et ça fait plaisir. Car j’ai plus l’impression de remplir des fichiers excel et de passer des heures au téléphone parfois, que de faire de la musique… Rien que pour ça c’était bon de jouer. Ensuite, j’ai toujours l’habitude de dire que ce n’est pas ceux qui n’aiment pas qui viennent vous le dire, mais j’ai eu de bons retours. Autant de gens qui me connaissaient en solo, que de gens qui me (donc nous pour l’occasion) voyaient pour la 1ère fois.
Cela donne juste envie de travailler encore, car il en reste du travail, sans aucun doute. Mais cette formule trio est prometteuse à mes yeux. Bien sur, je serai encore en solo parfois, sans doute avec d’autres musiciens de temps en temps. Mais ce trio est une bonne base pour chercher des dates et voir plus loin. Je leur dit donc merci.

Ce Printemps de Bourges, les concerts réalisés, ce trio et les rencontres faites au fil des jours du festival m’ont consolidé sur certaines idées, « convictions ». J’ai depuis pris des décisions sur la suite du projet… Qui continue à grandir…

Commentaires

commentaires